9 stratégies mentales pour améliorer votre entraînement

9 stratégies mentales pour améliorer vos entraînements 1

Le bodybuilding est l’un des sports qui nous interpelle le plus en tant qu’individus et qui pose le plus de problèmes. Malgré toute sa complexité, il n’est pas surprenant que la plupart d’entre nous recherchent des solutions externes aux problèmes. Personne ne peut le nie.

Mais vous êtes-vous déjà dit que la vraie clé était cachée en vous ? Pas besoin de technologie, simplement de l'ordinateur le plus puissant que l'humanité ait jamais produit. Et il n'est pas sur votre bureau, mais entre vos oreilles.

Votre cerveau, et plus particulièrement votre esprit, est l'arme la plus puissante que vous ayez dans la lutte pour un entraînement idéal. Utilisez ce pouvoir extraordinaire et rendez possible l'impossible en apparence. Laissez votre esprit prendre la direction et vous verrez que votre corps suivra. Avec les 9 stratégies mentales suivantes, vous vous programmez également à 100% de succès. Alors, allons-y !

1 · Visualisez vos objectifs

Le meilleur moyen de ne jamais perdre de vue votre objectif est la visualisation. Chaque soir, avant d'aller au lit, prenez le temps de réfléchir délibérément à ce que vous voulez vraiment réaliser. Peu importe qu'il s'agisse d'une apparence physique, d'un pourcentage de graisse corporelle ou d'une force spécifiques. Créez une image forte puis imaginez votre prochaine séance d’entraînement pour atteindre votre objectif.

Passez du premier ensemble d’échauffement à la récupération. Imaginez la salle de sport devant vous, écoutez de la musique, sentez la sueur couler et imaginez comment vous effectuez chaque répétition avec la plus grande précision. Une fois que cette image est installée dans votre subconscient, vous constaterez que vous serez plus en forme et motivé à chaque entraînement.

2 · Être positif

Une attitude négative est un poison pour vos progrès. Apprenez à aborder chaque entraînement avec une attitude enthousiaste et positive. La veille, imaginez que vous aurez un entraînement plus productif le lendemain que le jour précédent. Assurez-vous que les poids deviennent plus légers chaque jour et chaque exercice devienne un peu plus facile.

Et même si ce n'est pas facile, ce n'est pas une raison pour retomber dans la spirale négative de la pensée. Apprenez à aimer la douleur et les engourdissements dans les muscles. (Sauf, bien sûr si la douleur est le résultat d'une blessure.) Le moyen le plus efficace de rester positif face à la douleur musculaire est un simple sourire. Vous ne nous croyez pas ? Essayez et commencez à sourire à la fin d'une phase lourde. Vous serez étonné de l'efficacité de cette mesure.

3 · Être agressif

La musculation ne consiste pas seulement à soulever des poids. Il s'agit d'attaquer les poids. Considérez les haltères et les gadgets comme les ennemis que vous souhaitez remettre à leur place de toutes vos forces. Traitez chaque répétition exactement comme s'il s'agissait de la dernière. Concevez votre entraînement comme si votre vie dépendait de chaque répétition. Essayez de maintenir ce niveau d’agression tout au long de la séance d’entraînement. La musique peut être la clé. Mais méfiez-vous : à la salle de sport, d'autres personnes s'entraînent également. N'ayez pas de la mousse dans la bouche pendant l'entraînement.

4 · Concentrez-vous

Le problème avec la plupart des athlètes amateurs est qu’ils ne se concentrent pas suffisamment pendant l’entraînement. Concentrez-vous sur ce que vous faites lors de chaque phase. N'abandonnez pas cette attention, même après une phase terminée. Au lieu de discuter ou de consulter les actualités sur votre smartphone, vous devez vous concentrer sur ce qui va suivre et sur la phrase suivante. Pensez à la partie du corps que vous souhaitez ensuite entraîner.

Lorsque vous vous entraînez avec un partenaire d'entraînement, il est particulièrement important de faire le bon choix. Pour obtenir de meilleurs résultats, vous avez besoin d’un partenaire d’entraînement qui travaille autant que vous. Si vous ne le trouvez pas, l’entraînement en solo est la meilleure option. N'oubliez pas que le temps que vous pouvez dépenser à la salle de sport est un cadeau. Ne perdez pas un seul instant là-bas.

5 · Arrêtez de faire la moue

Il se peut que les premières phrases de votre entraînement ne fonctionnent pas comme vous l’imaginez. Mais ne faites pas de ces premières phrases le symbole de tout votre entraînement. La moue n'est jamais une bonne solution. Si vous avez envie d'abandonner au banc de presse, ne gémissez pas. Laissez les pensées négatives derrière vous et ressaisissez-vous.

La salle de sport n'est pas un endroit où vous vous promenez la tête baissée et où vous sombrez dans l'apitoiement sur vous-même. C'est un sanctuaire, votre territoire, votre temple. A la salle, vous êtes le patron de votre corps et de votre entraînement. Et rappelez-vous, c'est l’un des rares endroits où il est bon d’échouer à un moment donné. L'échec pour prendre un nouveau départ.

6 · Ne devenez pas complaisant

C'est bien si vous êtes satisfait après une séance d'entraînement productive. Mais ne laissez pas ce sourire mental s'accrocher à votre visage trop longtemps. Concentrez-vous sur le prochain set, le prochain entraînement et vos prochains objectifs. Pensez aux limites que vous souhaitez franchir ensuite en tant que bodybuilder.

La complaisance est le plus grand ennemi de tout bodybuilder. Votre corps est une machine très adaptable. En conséquence, il faut continuer à dériver pour atteindre le niveau suivant. Si vous arrêtez, vous perdez ! N'arrêtez pas d'avoir faim, mais fixez-vous toujours de nouveaux objectifs.

7 · Endurcissez-vous

N'ayez pas peur de la douleur, profitez-en. Quand les choses se compliquent, cela devient critique et quand cela devient crucial, les choses se compliquent. C'est le credo de la musculation. Il n'y a pas moyen de le contourner. La douleur en fait partie. (Ici aussi, les blessures et les blessures imminentes sont bien entendu exclues.) Ça fait mal, et pourtant vous êtes loin de la fin de votre peine. Ce n'est que le début. À partir de maintenant, voyez la douleur comme un bon signe que vous avez. Dès que vous aurez établi ce lien psychologique, votre efficacité augmentera d'elle-même dès que vous aurez mal.

8 · Développez une passion

Sans passion, rien ne se passe en musculation. Vous devez avoir une passion en vous pour ce que vous faites. Ajouter de la passion à votre entraînement, votre stratégie nutritionnelle et l'utilisation judicieuse de suppléments nutritionnels augmentera vos chances de réussite, que vous souhaitiez être plus défini, gagner en masse ou autre.

9 · N'arrêtez pas de rêver

L'imagination de l'esprit est votre arme la plus importante. Seuls ceux qui rêvent et se fixent de grands objectifs peuvent les atteindre. Ne vous fixez pas de limites et ne laissez personne vous dire que vous ne pouvez pas réaliser quelque chose. Votre corps n'est limité que par les limites de votre esprit. Il était auparavantinconcevable que quiconque puisse soulever 400 kilogrammes au développé couché. Puis quelqu'un est venu, y a cru, a essayé et y est arrivé.

Ceux qui ont peur de rêver laissent leurs limitations dicter leur esprit. Les rêveurs, au contraire, regardent au-delà de l'horizon pour voir ce qui pourrait être et y trouvent généralement un moyen. Alors, faites des rêves votre devise, montez la barre de quelques centimètres, puis poursuivez votre rêve avec toute l’énergie dont vous disposez.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *